. (function(html){html.className = html.className.replace(/\bno-js\b/,'js')})(document.documentElement); VIVRE SIMPLEMENT – TranQuini

VIVRE SIMPLEMENT

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes tournent le dos à la vie moderne. Ce choix de vivre différemment exprime l’envie de revenir aux choses simples, et moins matérielles. Noëlle Hancock en est l’exemple parfait.

En 2010, Noëlle Hancock vivait dans l’Est de Manhattan et travaillait comme journaliste. Elle avait un salaire à six chiffres, de quoi faire rêver beaucoup de monde. Elle vivait en quelques sortes le rêve Américain.

Mais, c’était sans compter que la vie à New York est frénétique, concurrentielle, voire même insupportable. Vous pourriez même caricaturer cette vie en la comparant à celle d’un hamster qui tourne dans sa roue. Noëlle a réalisé au bout de quelques temps qu’elle n’avait plus le temps de voir ses amis, sa famille, et même son petit ami. Et que malgré plus de 4 millions de personnes sur l’île, elle se sentait encore seule. Quel sentiment étrange…

Elle répétait souvent : « J’ai besoin de vacances ». Et un jour elle s’est souvenue avoir lu quelque part que « si tous les jours vous pensez avoir besoin de vacances, vous devriez alors penser à changer de vie. ».

Evidemment, ses amis et sa famille (bref, toutes les personnes qu’elles n’avaient pas vues depuis un moment) pensèrent qu’elle avait perdu la tête. Sa mère ne faisait que lui dire :« Tu ne peux pas déménager quelque part où tu n’es jamais allée ».

Malgré tout, elle n’a pas changé d’avis et six semaines plus tard, la voilà dans la navette en direction de St John. En quelques jours, Noëlle trouva un appartement, et du travail chez un glacier.

« Mais, mais … Tu es allée à Yale, » lui dit sa mère.

Noëlle comprit le scepticisme de sa mère. Mais comment essayer de la persuader alors qu’aujourd’hui, Noëlle vit dans un appartement avec vue sur la mer en face des Caraïbes et peut manger autant de glaces qu’elle le souhaite.

Vous apprécierez également...