. Avoir le vertige n’est rien à côté de l’éducation d’un enfant – TranQuini

Avoir le vertige n’est rien à côté de l’éducation d’un enfant

Que vous ayez le vertige ou non, prendre l’avion est généralement stressantmais il n’y a rien de pire que d’être assis à côté d’un bébé en pleurs, n’est-ce pas ? Et bien mettez-vous un instant à la place des parents.

L’histoire de Georgia en est un parfait exemple. Comme de nombreuses jeunes mamans, elle n’avait jamais pris l’avion avec son bébé de quatre mois auparavant. Elle était nerveuse et épuisée à cause du manque de sommeil de la nuit précédente mais tout cela en valait la peine : elle allait présenter pour la première fois son bébé à sa famille.

Après avoir réussi à embarquer sans encombre dans l’avion avec son bagage à main et son bébé emmailloté contre sa poitrine dans une écharpe, elle prit place dans son fauteuil. Elle comprit immédiatement que son voisin était ennuyé d’être assis à côté d’une mère et de son enfant. Il semble que le bébé de Georgia aussi fut capable d’en ressentir la tension car il commença immédiatement à être agité et à pleurer. Complètement angoissée, Georgia appela l’hôtesse de l’air pour demander s’il y avait d’autres fauteuils libres. Heureusement il en restait, et Georgia et son bébé en pleurs allèrent s’asseoir à côté d’une femme qui voyageait seule.

Alors que Georgia était à deux doigts de fondre en larmes, la femme demanda si elle pouvait prendre le bébé dans ses bras. Cette gentille inconnue approcha le bébé du hublot et en quelques secondes, ses cris s’arrêtèrent. Après avoir tenu le bébé pendant une grande partie du vol, la femme le berça doucement pour le faire dormir dans ses bras.

Aucun mot ne pouvait décrire la gratitude de Georgia mais ce sont des histoires comme celles-ci qui soulignent la force de la bienveillance au quotidien. Un petit acte de compréhension et de gentillesse ont transformé une terrible épreuve en un agréable souvenir.

En fait, que vous donniez ou que vous receviez, de nombreuses études scientifiques ont montré qu’une bonne action a un effet positif sur le système immunitaire et augmente la production de sérotonine dans le cerveau. La sérotonine est un élément neurochimique d’origine naturelle ayant un effet calmant et permettant de réguler l’humeur. Elle est considérée comme une substance du bien-être.

«Les personnes qui accomplissent des bonnes actions deviennent plus heureuses à long terme,» explique le docteur Sonja Lyubomirsky, professeur de psychologie à l’Université de Californie à Riverside. « Lorsque vous êtes gentil avec les autres, vous vous sentez bien en tant que personne : plus vertueux, optimiste et positif, » a-t-elle déclaré au Huffington Post.

La gentillesse est contagieuse. Fixez-vous pour objectif d’accomplir au moins une bonne action par jour. Cela peut consister à aider une personne âgée à traverser la rue ou à porter son sac, cela peut être aussi insignifiant que demander à un caissier si sa journée se passe bien. Faire preuve de gentillesse est un comportement gagnant-gagnant, alors la prochaine fois que vous vous sentez énervé, détendez-vous, prenez une profonde inspiration et essayez de vous mettre à la place de l’autre. Vous vous sentirez probablement mieux tous les deux.

Vous apprécierez également...